Covid-19 (Coronavirus) et le marketing

Première chose, prenons un jour à la fois. Je suis en train de vous écrire de mon bureau de la maison. Ça ne fait pas vraiment changement pour moi, car je travaille depuis des années en mode télé-travail et de la maison principalement. Ce qui est différent en ce moment pour moi, c’est d’avoir ma fille à la maison à temps plus que plein. On fait en plus l’école à la maison, mais nous avons trouver des manières créatives et d’intégrer les technologies dans ses apprentissages. J’ai aussi la chance d’avoir deux parents qui me donnent un peu de répis en gardant ma fille quelques jours par semaine et ce sont ces journées que je me concentre à Neomedias Agence Marketing Web. Aujourd’hui, je vous écris aujourd’hui, pendant une de mes journées de répis en train d’entamer la nouvelle série Amazon Prime Video (Prime Original) Hunters.

Je reste chez nous! Je pense que ça fait deux jours que j’ai le même pyjama sur le dos… je demande à Simon… Simon vous confirme que ça fait deux jours que j’ai le même pyjama sur le dos. Bref… aujourd’hui ce n’est pas le point de mon billet, mais bien qu’on est présentement en train de changer bien de nos habitudes et que pour une fois je peux dire: “J’avais Caller la shot, ça fait 14 ans que je le dis, la journée qu’une force majeure arrive et que nos entreprises sont mal adaptés au numérique… il y a une tonne d’entreprise qui vont fermer, un crash économique et en prime on ne saura pas quoi faire!” Je pourrais m’en vanter, mais honnêtement, j’éprouve de la tristesse face à la situation.

Souvent quand je dis aux gens qu’il devrait prendre un virage numérique on me prend pour un être extra-terreste ou on me dit qu’il ne faut pas éloger les “GAFA”. Les “GAFA” chose ce sont des outils qui vont nous aider à propulser votre entreprise local. Après tu en fais ce que tu en veux, les utiliser ou pas… Je t’invite à lire ce billet de blogue Une Stratégie Marketing: Les GAFA Et L’appréhension De Celles-Ci, car en ce moment, au lieu de te cogner la tête sur le mur, ça va te faire du bien et te donner une stratégie à appliquer.

Le Covid-19, le fameux Coronavirus est arrivé au Québec et c’est en train de changer énormément de choses. Dire que c’est un moment unique au monde est un euphémisme. Il y en a eu dans l’histoire des pandémies avant aujourd’hui. La différence c’est qu’on la vit de façon solidaire par le Web et que nous pouvons en parti rester chez nous. N’oublions pas que la pandémie a été vite pris en charge et que les informations ont été propagé plus vite que le virus. Alors que nous nous attaquons tous collectivement à ce que cette pandémie mondiale signifie pour nous – en tant qu’êtres humains d’abord, mais aussi en tant que professionnels du marketing – il y a souvent plus de questions que de réponses. Il n’y a pas de manuel pour des moments comme ceux-ci, mais ce que j’ai trouvé, c’est que la crise peut apporter de la clarté.

Voici comment adapter votre markeitng à cette crise. Lave tes mains, tousse dans ta manche, reste à la maison autant que possible. Chez Neomedias Agence Marketing Web, je reste à la maison, je travaille avec mon équipe grâce à Discord, Google Meet, le téléphone, les courriels et les médias sociaux. On travaille ensemble sans être ensemble. Ce qui suit, je le partage de la part de toute l’équipe de Neomedias Agence Marketing Web et l’équipe est facilement rejoignable via info@neomedias.ca

Contexte, Marché Local une priorité.

Bien qu’il s’agisse d’une pandémie mondiale, son impact est local. Nous avons trouvé utile d’intégrer cette réflexion dans l’évaluation des campagnes marketing. Neomedias fournit des conseils de manière centralisé pour des marchés locaux et comment bien s’adapter au contexte actuel.

Un exemple de ce que nous avons appris de ce contexte partagé: à mesure que l’intérêt pour les actualités augmente dans le monde, de nombreuses autres impressions d’annonces sont diffusées dans la catégorie des actualités. Nous devons nous demander: «Dans quels cas sommes-nous à l’aise de mettre notre marque à côté du contenu des actualités?» Ce débat, et les nuances locales, nous ont aidés à faire des choix, notamment autour de l’utilisation des médias sociaux payants. Le contexte et le ciblage local est essentiel.

Réévaluez constamment


La dynamique du marché évoluant rapidement, nous réévaluons constamment les campagnes, les créations et même nos consignes. Ce que nous avons décidé il y a deux semaines n’est pas nécessairement approprié aujourd’hui. La seule hypothèse constante que nous avons dans cette situation, c’est que les choses vont changer. Pour cette raison, nous réévaluons tous les points de contact possibles pour nos clients et notre propre marque.

Nous nous demandons tous les jours: “Cette création de contenu ou placement d’annonce est-il approprié pour ce moment et dans ce contexte?” Et quand la réponse est non, nous pivotons. Par exemple, nous avons lancé une campagne qui faisait référence au voyage. Est-ce que ça allait sur le marché américain et canadien il y a quelques semaines? Sûr. Aujourd’hui? Pas tellement.

Considérations créatives


Dans l’esprit de réévaluer les campagnes, nous constatons que toutes sortes d’éléments créatifs doivent être examinés en ce moment même. Du ton et de l’imagerie visuelle à la copie et aux mots-clés, le contexte de nos achats de médias doit être soigneusement évalué. Nous avons vu passer sur les médias sociaux un concessionnaire automobile faire un jeu de mot de mauvais goût dans les journaux locaux et les médias sociaux. C’était de très mauvais goût. C’est pour cette raison qu’il est important de créer du contenu qui donne de la valeur aux gens plutôt que de faire de l’humour et tomber dans le mauvais goût.

Nous ne pensons pas que l’humour cinglant soit approprié pour les marques en ce moment. Nous suspendons donc certaines campagnes de nature plus amusante. Nous réévaluons la créativité qui montre des interactions telles que les poignées de main, les câlins et les high-fives, car l’éloignement social est une tactique importante pour ralentir la propagation de la maladie. Il faut passer le message et non le virus comme dirait notre premier ministre, François Legault. Nous avons également examiné toutes nos copies d’annonces pour repérer les formulations qui sont désormais délicates.

Changer les priorités pour naviguer dans l’incertitude


En tant que professionnels, nous reconnaissons que nous avons la responsabilité de naviguer dans l’incertitude. À travers tout cela, nous évaluons avec nos clients les budgets médias en fonction de ce qui est le plus pertinent pour les consommateurs.

Notre principe en tant qu’agence, en particulier en ce moment, est d’être utile. Et comme les gens se tournent vers la technologie de l’information et de la connexion en ces temps de besoin.

Par ailleurs la recherche et l’intégratations des produits Google- comme la recherche Google, YouTube, Hangouts et Google Classroom – peuvent être plus utiles aujourd’hui qu’ils ne l’étaient hier. Et ce sont des produits gratuits qui permettent de communiquer, instruire et se divertir. Ces outils peuvent être propice pour la création de contenu.

Nous invitons nos clients à mettre l’accent sur des produits tels que la recherche car les gens ont besoin d’informations, YouTube car les gens ont besoin d’inspiration. de divertissement et de savoir-faire, et Hangouts, Classroom et Chrome lorsque les enseignants se tourneront vers la diffusion en direct et les leçons numériques.

Adapter le plan marketing


Avant de vous offrir ce billet de blogue, j’ai fait beaucoup de recherche afin de voir et comprendre comment l’impact du Covid-19 jouerais au niveau marketing, mais surtout économique. Le marketing c’est un peu le carburant de l’économie. Voici les conclusions de mes lectures.

Les trois à six prochains mois apporteront de nombreux changements sociétaux qui se répercuteront sur le plan marketing. Utilisez les scénarios les meilleurs, les pires et les cas modérés pour anticiper les changements possibles et probables et prendre des mesures alternatives. Certains domaines d’intérêt comprennent:


Les restrictions sur les grands rassemblements coupent dans les entreprises qui servent ces événements et les spécialistes du marketing qui orientent leurs campagnes autour d’eux. Développer maintenant des idées de marketing alternatif pour les événements physiques prévus au printemps et en été. Les événements sportifs peuvent passer à la diffusion en continu; les expositions de conférence peuvent se déplacer en ligne, etc. N’attendez pas qu’un événement soit annulé pour élaborer un plan.

Fournissez un contenu convaincant. Plus de gens passeront du temps à la maison au cours des prochains mois. On commence à parler de mois. Les marques peuvent fournir un contenu léger et édifiant ou informatif et encourageant les personnes à la recherche de soutien. Cela peut également être un bon moment pour relancer ou faire ressortir des expériences d’évasion telles que le contenu VR ou encore YouTube et des vidéos sur les médias sociaux.

Tout le monde est dans le même bateau et tout le monde cherche à sécuriser les endroits clés pour remplacer les opportunités perdues.

et pour conclure, j’aimerais vous dire…

Pendant cette crise que nous vivons tous je vais ralentir mes activités chez Neomedias. Je m’occuperai que de la partie administrative pour une période indéterminée.

info@neomedias.ca devient la ligne d’urgence pour nos clients, pour ceux qui considèrent travailler avec moi.

J’ai construit avec mon conjoint une entreprise plein de belles valeurs et axées d’abord sur l’éducation clients. Il y a des supers personnes qui sont avec nous présentement et on est une belle équipe qui ont les mêmes valeurs. On rencontre les clients à distance sans problème. Mon équipe est une équipe de feu. Lorsque vous communiquer avec moi.

Vous voulez des solutions, des conseils ou encore faire un virage 100% numérique en tant de crise, contacté mon équipe de feu à info@neomedias.ca

Merci de votre compréhension.

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *