La première fois que j’ai lu cette déclaration: «être riche est un choix», était dans un livre de Robert Kiyosaki. Même si je ne me souviens pas de quel livre il s’agissait, je me souviens clairement de ma réaction. J’étais sceptique, cela ne pouvait pas être vrai. Ce n’est pas aussi simple. Tu ne peux pas choisir. » Des années plus tard, je me suis rendue compte que j’avais tort et que Kiyosaki avait raison. Être riche est en effet un choix. Aussi de Kiyosaki et dans le même sens j’aime la citation suivante: “La différence entre être pauvre et être sans le sou: être pauvre c’est pour toujours, être sans le sou c’est temporaire!.

Étonnamment, j’ai appris que tout commence avec quelque chose d’aussi simple que les pensées que vous avez dans votre tête. Vos pensées sont ensuite reflétées dans le vocabulaire que vous utilisez. Ici au Québec, on utilise beaucoup le mot petit: Petit projet, petite madame, petit monsieur, petite entreprise. Le petit est partout. Ses pensées en face de la petitesse deviennent des mots. Les mots deviennent des actions. Les actions deviennent des modèles. Les motifs deviennent toi. Puisque les mots sont un pivot entre les pensées et les actions, le vocabulaire que vous utilisez peut avoir un impact profond sur la création de votre richesse. Avec le mot petit on se restreint à voir petit et rester petit.

Voici une liste de ce que je considère comme une expression de «mentalité de pénurie», suivie d’une expression «état d’esprit de l’abondance». Si vous utilisez un vocabulaire rare, il vous sera presque impossible d’obtenir une véritable richesse. Vous devez enrichir votre vocabulaire et voir comment on construit nos phrases à ce qu’elles soient dans l’abondance et non la pénurie.

Faisons une petite vérification sur votre lexique. Lequel de ces derniers êtes-vous le plus susceptible de dire ou de penser à vous-même?

1:
Pénurie: “Je veux être libre de dettes.”
Abondance: “Je veux être financièrement libre.”
Personne ne se fraye un chemin vers la richesse. Qui s’est enrichi en retirant leur hypothèque ou en payant leur voiture? Personne. Déjà. On acquiert la richesse en construisant de nombreux flux de revenus passifs durables. En fait, on adopte souvent une «bonne dette» pour ce faire.

2:
Pénurie: “Vivez sous vos moyens.”
Abondance: “Développez vos moyens.”
Tout le point de l’acquisition de la richesse est de bien vivre et bien donner. Plutôt que de laisser votre application Groupon dicter où vous dînez à nouveau, lisez la rubrique Faire un échange à imposition différée 1031 ou participez à un séminaire sur l’investissement immobilier. Gagnez de gros investissements, puis planifiez des vacances inoubliables en Europe! Focus sur la production, pas de réduction.

3:
Pénurie: «Je dois travailler dur» ou même «Je dois faire travailler mon argent plus fort que moi».
Abondance: “Je dois faire en sorte que l’argent des autres travaille dur pour moi.”
Cela peut être une révélation stupéfiante pour vous d’apprendre qu’obtenir votre argent pour travailler pour vous ne créera pas la richesse. Employer éthiquement l’argent des autres – les locataires, le gouvernement et la banque – et maintenant vous avez les ingrédients pour la création de richesse (voir # 4)!

4:
Pénurie: “L’intérêt composé est magique.”
Abondance: “L’effet de levier est magique.”
À un taux de rendement raisonnable, l’intérêt composé a seulement une chance de fournir une retraite «adéquate» pour vous quand vous êtes plus vieux – et jamais la richesse. Tirer parti de l’utilisation de l’argent des autres signifie que vous obtenez votre retour sur investissement de leur capital, pas le vôtre.

5:
Pénurie: “Construisons un Budget et restons-y.”
Abondance: “Faisons un état des flux de trésorerie!”
Le «budget» implique la frugalité, le scrimping, l’épargne et la réduction. Vous pouvez seulement réduire autant à la baisse, plus vous vivez pire de toute façon. Cette qualité de vie dégradée est le temps que vous ne pourrez jamais reconstituer. Au lieu de cela, construire plusieurs flux de revenus et augmenter votre flux de trésorerie passif. Votre potentiel de revenu est illimité.

La bataille entre la rareté et l’abondance commence à votre vocabulaire et vos pensées. Décidez quelle vie vous voulez concevoir pour vous-même, celle de la rareté ou de l’abondance? Rappelez-vous, vous avez le choix.
Un homme riche creuse pour l’or, un homme pauvre est préoccupé par le prix de la pelle.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *