Une stratégie marketing: Les GAFA et l’appréhension de celles-ci

Au début du mois de janvier 2020, j’ai dénoncé des pratiques dans le milieu du marketing Web et la naïveté des gens face au Web. La tête d’affiche d’un statut complètement viral: Ricardo. Étrangement après ce statut qui met le doigt sur le bobo Web et de l’appréhension, ce n’est pas que les gens ne comprennent pas le Web, d’une part il y a de la non-compréhension et de la désinformation mais beaucoup d’appréhension face à ce que les moyens de communication que offre les GAFA. Étrangement, il y a juste au Québec où nous utilisons le terme GAFA comme si c’était une gaffe le Web ou la mafia. Partout ailleurs, on parle du big four ou des géants de la tech.

Cette lettre ouverte écrit sur le vif après avoir vu plusieurs compagnies faire des emprunts dans les dernières années et fermer leur porte en faisant faillite a été complètement viral. Elle a été partagé par deux hommes d’affaires influents: François Lambert et Nicolas Duvernois. Je n’ai pas eu le temps de faire le point sur ce fameux statut, car suite à ce statut, notre entreprise a carrément exploser d’appelles, de courriels et sans compter de messages privés. Et je veux en venir à un point que les gens ne semblent pas comprendre.

Le problème au Québec c’est qu’on aimerait avoir notre propre Facebook, notre propre solution comme Amazon, notre propre Google et notre propre Apple. En plus de vouloir des solutions maisons, on veut des résultats rapides voir presque magiques et les gens sont prêts à croire tout ce que les gens leur disent à propos du Web. Et sans compter le nombre de personnes voulant la solution magique à tout prix. Il ne suffit pas d’essayer un mois ou deux. Il suffit de s’investir dans le web. Et étant donné que le Web c’est abstrait pour bien des gens et le manque d’éducation, on l’appréhende. Les GAFA ont du bon, comme du mauvais, mais il faut savoir que ce sont d’excellents produits et outils de promotions et de distributions. Ils sont inévitables dans la réalité actuelle, sauf si on décide de vivre dans la forêt ou loin de toute civilisation.

Suite au statut choc, j’ai eu ce qui suit des centaines de fois: “Josianne, peux-tu me faire une stratégie marketing?” Oh god! Je l’entend trop souvent. “Peux-tu me faire une stratégie marketing”. Oui, néanmoins je vais avoir besoin de plein d’informations. Et il se peut que ce soit une autre personne de mon équipe chez Neomedias qui vous rencontre. Je ne suis pas seule, je ne suis pas une pigiste/freelancer, je suis la PDG, d’une agence de marketing Web. Autre chose: Je n’ai pas une boule de crystale ou une recette magique qui va faire en sorte que ton marketing va aller bien. C’est plate à se faire dire, mais c’est la vérité. Il faut s’investir dans le marketing Web et le comprendre.

Dans un billet récent, j’expliquais, qu’est-ce que le marketing? et j’expliquais la définition et son histoire. Si tu prends le temps de le lire, ça va expliquer complètement ce qu’est le marketing et même il y a une vidéo qui explique ce même contenu. Un résumé d’une ligne: La base du marketing, c’est l’ensemble des procédés de la mise en marché de votre produit et/ou service.

Comment voulez-vous vous démarquer? Quels seront les médias utilisés? Qu’avez-vous fait jusqu’à maintenant? Sur quels médias vous êtes présentement? Quels sont les stratégies utilisées actuellement? À quoi ressemble vos statistiques à l’heure actuelle? Quels sont vos objectifs à long terme? et j’en passe des questions, car ce sont des réponses que vous devriez avoir sous la main lorsque vous me posez la question. Et il ne suffit pas que d’essayer. La semaine dernière j’ai entendu un prospect dire: “J’ai essayé!” Ça prend une stratégie et du dévouement, et surtout ne pas baisser les bras. Il faut focuser d’abord et avant tout sur la progression surtout si vous n’avez rien de fait encore. Il n’y a rien de magique. Il y a de l’analyse de données, comptabiliser les résultats, regarder le KPI (la courbe de coissance), de la sociologie, de la psychologie, etc. Le marketing aujourd’hui c’est carrément une science.

À l’ère numérique du marketing, il est important d’utiliser divers canaux et de s’adapter vite lors des nouvelles tendances. Les gens ne regardent plus les panneaux et les magazines, tout ce fait présentement à porter de main, donc, les publicités via mobile est la meilleure solution actuellement. Près de 80% à 90% des utilisateurs qui fréquentent les sites de nos clients, le font par mobile.

Alors, on fait quoi quand Google, Apple, Facebook et Amazon sont omnis présent dans nos vies. Pour ceux qui s’inquièterait des taxes de ces géants de la technologie, sachez qu’au Canada, plusieurs lois sont en train de se mettre en place pour justement taxer ces géants. Netflix et Disney+ me charge la taxe sur mes abonnements.

Je vais répéter la stratégie que j’ai donné dans le statut de la Saga Ricardo et ajouter de la viande pour que la stratégie soit plus complète.

L’utilisation de GOOGLE (et ses sites connexes): continuer  le contenu sur votre site avec une belle réadaptation pour le SEO et les recherches vocales. N’oubliez pas également de prendre note qu’il y a plusieurs facteurs qui ont changés au niveau SEO depuis 2011 et ces changements engendrent beaucoup de maux de tête. J’en parle dans mon billet de blogue SEO, Tik TOK Et Vos Maux De Tête En 2020.

Oh et attention, aux recherches “Zéro Clique”. (voir le billet SEO, Tik TOK Et Vos Maux De Tête En 2020 pour en savoir plus sur les recherches zéro clique).

Ensuite diffuser des capsules YOUTUBE… Imaginons Ricardo met des efforts incroyables (il est déjà sur Youtube, mais son taux d’engagement est plutôt ordinaire et elle est mal optimisé…) sur YouTube. Ça sera pas long qu’il va avoir plus que le nécessaire pour être rémunéré et ensuite vous redirigez les abonnés vers le site et vous pouvez même vendre de la marchandise.  Imagine sur la chaîne Youtube, une vidéo semaine avec un influenceur avec qu’il cuisine. On va chercher une nouvelle audience avec les crétateurs de contenu web (influenceurs) et par le fait même de nouveaux acheteurs potentiels. Un t-shirt avec la face de Ricardo de la même façon que Tamelo Boutique (voir une collaboration) le fait avec leur inspiration Retro, ça pogne c’est clair et je suis convaincue qu’il y aurait des acheteurs issus de la chaîne YouTube et Instagram. Il y a plein de choses à considérer lorsqu’on lance une chaîne YouTube et comment on peut bien amener les gens, mais on peut le faire en utilisant Facebook comme outil de promotion entre autre. Les créateurs de contenu sont également une bonne solution tout comme Tik Tok pour générer du nouveau traffic.

Avec un site de recette comme celui de Ricardo Cuisine, vous pourriez même faire une section payante avec du contenu exclusif par exemple 5$ par mois ou 40$ pour l’année. Il y a plusieurs solutions envisageables. Même Martha Stewart le fait. Elle collabore avec Snoop Dog qui est très actif sur les médias sociaux. Il y a même des liens affiliés Amazon, donc chaque fois que Martha et ses collaborateurs nous recommandent un produit qui redirige vers Amazon, elle fait une comission de 2% à 10% (en plus de vendre ses propres produits.) Elle n’a pas sa propre boutique en ligne, mais elle redirige les consommateurs vers les magasins qui distribuent les produits Martha Stewart. Elle aurait avantage selon moi à avoir une boutique en ligne, mais c’est une bonne idée d’utiliser des platefomes de confiance dèjà comme Amazon pour distribuer ses produits et par le fait même, gagner la confiance du consommateur.


AMAZON: C’est un autre canal de distribution. Céer un compte BOUTIQUE pour vos besoins et vendre vos produits via Amazon et les shipper à partir de votre siège social et même de leur futur entrepôt à Montréal. Renaud-Bray l’a compris et ça fait des années qu’ils vendent des produits via Amazon. Les gens de régions apprécient beaucoup. Les entreprises locales ont des avantages d’être sur Amazon, car votre produit peut se faire connaître d’avantage et même être distribué à l’extérieur de votre région. L’expansion d’une entreprise fait rouler l’économie et augmenter la taille de votre entreprise. Plusieurs personnes ne voient pas de mal à utiliser Etsy pour vendre leur produit, par contre Amazon, la pilule est plus dure à avaler. Pourtant tous les deux sont Américains et ce sont deux canaux de distributions de vos produits. Les coûts associés à s’afficher sur Amazon ou Etsy sont similaires. Donc pourquoi ne pas être sur Etsy, mais aussi Amazon?

Facebook (par le fait même Instagram) : ils commencent à rémunérer les créateurs de contenu vidéo. Rediffuser du vieux contenu, des photos de famille, de votre équipe, des membres de votre équipe, du contenu pertinent qui a un allure naturel, pas nécessairement des photos “stock”. Les gens veulent être social sur les médias sociaux, faites-leur faire des choix, des quiz, etc. Oubliez la perfection, embrassez l’imperfection. Soyez direct, passif-agressif s’il le faut. Amusez-vous avec eux. Soyez sociable.

Une simple photo d’équipe en train de travailler sur des projets font une différence énorme. Faites attention par contre sur ce que vous partagez, car des fuites de données peuvent être prise dans la photo, exemple le nom d’un client sur votre tableau blanc ou encore sur une feuille.

Avec Geneviève, notre exécutive marketing chez Neomedias Agence Marketing Web.

Donc voilà, je vous ai donné des stratégies. Par contre, une stratégie ne vaut rien, tant qu’elle n’est pas mis en exécution. Si vous avez besoin d’aide pour votre marketing Web, je vous invite à communiquer avec mon équipe, Neomedias Agence Marketing Web via neomedias.ca ou nos médias sociaux associés à l’agence. Parfois on partage des photos étranges de notre développeur Christian sur notre page Facebook. Christian est un meme vivant et on est très content de l’avoir dans notre équipe.

Notre meilleure photo d’équipe (du moins une partie de l’équipe) ever.

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *